Le Paris de Marc Riboud

Voici plusieurs semaines que je n’ai pas écrit d’articles. Il faut dire que j’ai été pas mal pris sur un autre projet dont je vous parlerai prochainement. Me voilà de retour sur le blog, et je ne sais pas de quoi je vais parler aujourd’hui. Pas de voyage dernièrement…

Je suis plutôt en mode boulot actuellement. Heureusement nous allons d’ici quelques semaines prendre l’air à Paris.

Oui je sais c’est une expression. Parce qu’on ne va pas vraiment à Paris pour l’air… Nous montons à la capitale pour une semaine, histoire de montrer (entre autre) à notre pépette ce qu’est la tour Eiffel et l’arc de Triomphe…

Marc Riboud et sa vision de Paris

C’est l’occasion de revenir sur la vision de Paris d’un grand photographe qui a beaucoup travaillé sur le sujet : Marc Riboud. Moins connu de Doisneau, Cartier Bresson et Brassai, Marc Riboud a débuté sa carrière de photographe à Lyon de 1951. Il s’installe ensuite à Paris et collabore à l’agence Magnum. Au début de sa carrière, il photographia beaucoup la ville Lumière avant de partir à la découverte de contrées plus lointaines (URSS, Chine, Afganistan, Etats Unis, …).

C’est l’une des premières photographies publiées. Le peintre de la tour Eiffel.

«J’ai grimpé à pied jusqu’au dernier étage, avec mon appareil, un objectif de 50 mm et un seul film de 36 poses. Arrivé à proximité du sommet, j’étais tellement timide que je n’ai même pas osé parler au groupe de peintres qui se déplaçaient sur les poutrelles. Je les ai donc photographiés un par un. L’un d’entre eux m’a offert un bout de saucisson que j’ai mangé avec lui sans échanger un seul mot.»

Paris, 1953. Le peintre, surnommé Zazou, est à son aise, j’avais le vertige chaque fois qu’il se penchait pour tremper son pinceau… Marc Riboud

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les amoureux du pont des Arts, 1953 - Marc Riboud
Les amoureux du pont des Arts, 1953 – Marc Riboud

 

Rue Mouffetard, 1953 - Marc Riboud
Rue Mouffetard, 1953 – Marc Riboud

 

 

 

Gare Saint-Lazare, 1982 - Marc Riboud
Gare Saint-Lazare, 1982 – Marc Riboud

Liens :

http://marcriboud.com/

Circuit dans le désert marocain (3/3)

Etape N°3 : La vallée du Draa

Dunes de Chigaga – Oulad Driss – Zagora – Palmeraie de Skoura  (260 km dont 60 de piste)

Dernière étape de notre voyage. Nous repartons des dunes de Chigaga vers Zagora. Au centre de la ville, un panneau célèbre indique « Tombouctou 52 jours ». (Les Saadiens mirent en fait 135 jours pour gagner la ville malienne en 1591…)

La vallée du Draa

Puis nous parcourons la vallée du Draa, et sa très grande palmeraie, la plus grande du pays. Des palmiers à perte de vue …

Le village Tamegroute

Nous faisons  une petite halte à Tamegroute pour découvrir la très belle poterie du désert. La visite est intéressante et les poteries plutot jolies. On conseille de s’arrêter pour découvrir cela et peut etre rapporter un petit souvenir. Plat à tajine, cendrier, assiette, soucoupe, … Toutes les formes et toutes les couleurs sont disponibles !

Ce village possède également une bibliothèque qui abrite des ouvrages datant, pour les plus anciens, du XIe siècle. Très honnetement la visite de la bibliothèque ne nous a pas passionné. On voit de vieux ouvrages dans des étagères et on nous montre quelques livres succintement avant de nous demander au final de donner de l’argent pour la bibliothèque… 

Nous reprenons ensuite la route jusqu’à Ouarzazate ou nous voyons les fameux studios de cinema avant de gagner Skoura ou se situe notre hotel.

Une bonne adresse : L’Ma Lodge

Superbe propriété ou nous avons passé quelques jours. Les extérieurs sont superbes. L’intérieur décoré avec gôut et le personnel très sympathique et professionnel. Une très bonne adresse si vous cherchez un logement haut de gamme à Skoura.

 

Réserver au L’Ma Lodge

Nous nous sommes reposé deux jours ici. Les températures plutot basses pour la saison et le vent bien présent ne nous ont pas empêché de profiter de la piscine et du confort du L’Ma Lodge.

Et nous sommes finalement retourné sur Marrakech par le col du Tizi, qui cette fois, s’était paré d’un manteau blanc…

Nous avons passé une semaine intense au Maroc. Le circuit que nous avons effectué était magnifique mais beaucoup de route tout de même en peu de temps. Le Maroc est un magnifique pays et les paysages rencontrés étaient magnifiques.

Xerokampos : notre bout du monde

Xerokampos : récit de voyage 

Parmis toutes les destinations qu’on a présenté sur ce blog de voyages, Xerokampos reste unique. En effet, des vacances à Xerokampos à l’extrème orientale de la Crête c’est un peu toucher le bout du monde.  Là bas, le tourisme est très limité. La première station service est à vingt kilomètres. Pas de médecin, pas de supermarché, juste une petite supérette. Seulement des plages, des cailloux et du vent.

Je ne sais pas si cela vous donnera envie de découvrir également cette région isolée. Une chose est sûre : si vous voulez un coin tranquille, loin du tourisme de masse, Xerokampos est la destination idéale. Vous oulierez bien vite le stress du quotidien. Ici, le temps s’est arrêté ! 

Et si vous voulez une idée de location, Ammothines est un petit coin de paradis, à quelques mètres de la magnifique plage de Mazida.

Ammothines

Villa Ammothines

Plage de Mazida à Xerokampos
Plage de Mazida – Xerokampos

Stage photo à Sixt Fer à Cheval

Cadeau de Noel de mon épouse, ce stage photo avec Nicolas Perrin est pour moi l’occasion de passer une journée en montagne à parfaire mes compétences photos. J’ai choisi un stage dans la région de Sixt Fer à Cheval. C’est un terrain de jeu idéal pour les photos de cascades. Ce sera l’occasion pour moi de m’exercer à la pose longue, technique que j’affectionne particulièrement. 

_MG_6901 (Copier)

Je vais vous présenter les meilleures photos faites lors du stage.

 

Participer à un stage photo est toujours une expérience enrichissante. Cela permet de parfaire sa technique, et également d’apprendre de l’experience des autres pour developper sa propre approche artistique. Je ne peux donc que vous conseiller vous aussi d’aller par exemple sur le site de Nicolas et de découvrir les nombreux stages qu’il organise.

Lien : https://www.regartsurlinstant.fr/

Les pirates de Koufonissi

Voici plusieurs semaines que je n’ai pas publié d’article sur mon blog. Je vous emmène aujourd’hui à la rencontre des pirates de Koufonissi, au sud-est de la Crête.

L’ile de Koufonissi

Cette ile d’un peu plus de 5 km2 située dans la mer de Libye est aujourd’hui inhabitée. Dans l’Antiquité, elle était un lieu important pour la production de teinture violette, tirée d’un gasteropode, Murex Trunculus.

A bord de l’Evdokia

Depuis la station balnéaire de Makry Gialos, nous avons embarqué sur l’Evdokia, le bateau du pirate Jack, pour partir à la découverte de cette ile classée Natura 2000.

L'Evdokia

Nous avons pris la mer à 10H45, puis longé la côte cretoise avant de nous diriger vers Koufonissi.

Baignade dans une baie

Après une bonne heure de navigation, l’Evdokia a jeté l’ancre dans une baie à l’abri du vent pour une baignade inoubliable dans un cadre enchanteur.

Nous avons repris notre chemin pour accoster cette fois sur une autre plage située dans le sud de l’ile, non sans auparavant avoir découvert une grotte dans les falaises de l’ile.

Grotte de Koufonissi

La plage

Nous avons pu profiter de cette magnifique plage de sable blanc, à l’eau cristaline pendant environ deux heures.

Plage à Koufonissi
Plage à Koufonissi

Les plus jeunes moussaillons du bateau ont pu même accompagner Jack pour une chasse au trésor mémorable.

Nous avons quitter ce petit paradis en fin d’après midi pour regagner notre port d’attache, des images plein la tête.

Si vous voulez passer une formidable journée, nous vous recommandons vivement cette « aventure » à bord de l’Evdokia.

Pour vous aider, voici quelques conseils pratiques :

Réservation :

Pour réserver, vous pouvez le faire directement sur le site de cretandailycruise. Prévoyez cela un jour ou deux à l’avance. Coté tarifs, nous avons payé 62 € pour deux adultes et un enfant.

Embarquement : 

Prévoyez d’embarquer plus d’une demie heure avant l’heure de départ. Vous pourrez ainsi avoir la place de votre choix. Attention de passer par l’agence située sur le port avant d’aller au bateau.

Repas : 

Des repas sont servis à bord mais nous vous recommandons de prendre vos sandwichs. Vous pourrez manger sur la plage. Et puis les plateaux repas sur un bateau qui tangue et avec le monde c’est un peu compliqué… Coté tarifs, nous avons consommé boissons et glaces et les prix sont très corrects.

On espère que vous passerez vous aussi une magnifique journée grâce à nos conseils. N’hesitez pas à nous faire part de votre expérience en laissant un commentaire.

Lien :

http://www.cretandailycruises.com/explorecruises/koufonisi/tour/1 enfant055.en.html

La passion de la photo et du voyage. Retrouvez ici nos récits de voyages et nos photos.