Week End aux bains de Saillon

Nous vous emmenons en week-end dans la très belle région du Valais en Suisse, et plus particulièrement aux bains de Saillon. A quelques kilomètres de Martigny, Saillon est un petit village entouré de vignes et de montagnes.

Les bains de Saillon

Un super plan pour se détendre et se reposer. Rivière, piscines chauffées à 35%, hammam, sauna… et toboggans pour les enfants. A Saillon parents et enfants y trouvent leur compte…

On connaissait les bains de Lavey, ceux de Fribourg, et bien maintenant nous connaissons aussi ceux de Saillon. Les bains ne sont pas immenses mais le site est magnifique et superbement fleuri. Les roses sont magnifiques. Petit conseil : n’y allez pas en plein été mais profitez plutôt des bains en début de printemps. Vous apprécierez mieux les piscines chauffées si la température extérieure n’est pas trop haute.

Les bains de Saillon

L’hôtel des bains

Quand à l’hôtel, le grand confort ! Chambre spacieuse et décorée avec gôut, petit déjeuner extra et surtout un accès illimité aux bains ! Que demander de mieux ? J’ai oublié de vous dire que plusieurs restaurants sont également là pour vous proposer des plats variés. (Raclette à volontée, pizza et pâte, burger, brasserie, bowls…)

Je suis sûr que vous mourrez déjà d’y aller.

L’hôtel des bains

Réservez votre hôtel…

Balade à la tête du Géant

Depuis l’hôtel, ne ratez pas la très belle balade jusqu’au Géant. Une petite balade qui vous ammenera à la Source et à la tête du Géant. C’est de toute beauté ! Le site a même été peint par Gustave Courbet… Depuis l’hôtel, la balade fait seulement 30 minutes.

La tête du Géant

Lien : bain de Saillon

Le lac de Montriond

Je vous présente un des plus beaux lacs de montagne du Chablais. Situé près de Morzine, le lac de Montriond est accessible en voiture et c’est un cadre idyllique pour faire une promenade en famille. Du lac vous pouvez pousser jusqu’à la cascade d’Ardent.

A quelques kilomètres vous pouvez aussi visiter le village des Lindarets et ses chèvres. Une excursion qui plaira aux enfants.

Le lac de Montriond

Vous trouverez plus d’information sur le site de l’office du tourisme de la vallée d’Aulps :

https://www.valleedaulps.com/lac-montriond.html

Le Paris de Marc Riboud

Voici plusieurs semaines que je n’ai pas écrit d’articles. Il faut dire que j’ai été pas mal pris sur un autre projet dont je vous parlerai prochainement. Me voilà de retour sur le blog, et je ne sais pas de quoi je vais parler aujourd’hui. Pas de voyage dernièrement…

Je suis plutôt en mode boulot actuellement. Heureusement nous allons d’ici quelques semaines prendre l’air à Paris.

Oui je sais c’est une expression. Parce qu’on ne va pas vraiment à Paris pour l’air… Nous montons à la capitale pour une semaine, histoire de montrer (entre autre) à notre pépette ce qu’est la tour Eiffel et l’arc de Triomphe…

Marc Riboud et sa vision de Paris

C’est l’occasion de revenir sur la vision de Paris d’un grand photographe qui a beaucoup travaillé sur le sujet : Marc Riboud. Moins connu de Doisneau, Cartier Bresson et Brassai, Marc Riboud a débuté sa carrière de photographe à Lyon de 1951. Il s’installe ensuite à Paris et collabore à l’agence Magnum. Au début de sa carrière, il photographia beaucoup la ville Lumière avant de partir à la découverte de contrées plus lointaines (URSS, Chine, Afganistan, Etats Unis, …).

C’est l’une des premières photographies publiées. Le peintre de la tour Eiffel.

«J’ai grimpé à pied jusqu’au dernier étage, avec mon appareil, un objectif de 50 mm et un seul film de 36 poses. Arrivé à proximité du sommet, j’étais tellement timide que je n’ai même pas osé parler au groupe de peintres qui se déplaçaient sur les poutrelles. Je les ai donc photographiés un par un. L’un d’entre eux m’a offert un bout de saucisson que j’ai mangé avec lui sans échanger un seul mot.»

Paris, 1953. Le peintre, surnommé Zazou, est à son aise, j’avais le vertige chaque fois qu’il se penchait pour tremper son pinceau… Marc Riboud

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les amoureux du pont des Arts, 1953 - Marc Riboud
Les amoureux du pont des Arts, 1953 – Marc Riboud

 

Rue Mouffetard, 1953 - Marc Riboud
Rue Mouffetard, 1953 – Marc Riboud

 

 

 

Gare Saint-Lazare, 1982 - Marc Riboud
Gare Saint-Lazare, 1982 – Marc Riboud

Liens :

http://marcriboud.com/

Circuit dans le désert marocain (3/3)

Etape N°3 : La vallée du Draa

Dunes de Chigaga – Oulad Driss – Zagora – Palmeraie de Skoura  (260 km dont 60 de piste)

Dernière étape de notre voyage. Nous repartons des dunes de Chigaga vers Zagora. Au centre de la ville, un panneau célèbre indique « Tombouctou 52 jours ». (Les Saadiens mirent en fait 135 jours pour gagner la ville malienne en 1591…)

La vallée du Draa

Puis nous parcourons la vallée du Draa, et sa très grande palmeraie, la plus grande du pays. Des palmiers à perte de vue …

Le village Tamegroute

Nous faisons  une petite halte à Tamegroute pour découvrir la très belle poterie du désert. La visite est intéressante et les poteries plutot jolies. On conseille de s’arrêter pour découvrir cela et peut etre rapporter un petit souvenir. Plat à tajine, cendrier, assiette, soucoupe, … Toutes les formes et toutes les couleurs sont disponibles !

Ce village possède également une bibliothèque qui abrite des ouvrages datant, pour les plus anciens, du XIe siècle. Très honnetement la visite de la bibliothèque ne nous a pas passionné. On voit de vieux ouvrages dans des étagères et on nous montre quelques livres succintement avant de nous demander au final de donner de l’argent pour la bibliothèque… 

Nous reprenons ensuite la route jusqu’à Ouarzazate ou nous voyons les fameux studios de cinema avant de gagner Skoura ou se situe notre hotel.

Une bonne adresse : L’Ma Lodge

Superbe propriété ou nous avons passé quelques jours. Les extérieurs sont superbes. L’intérieur décoré avec gôut et le personnel très sympathique et professionnel. Une très bonne adresse si vous cherchez un logement haut de gamme à Skoura.

 

Réserver au L’Ma Lodge

Nous nous sommes reposé deux jours ici. Les températures plutot basses pour la saison et le vent bien présent ne nous ont pas empêché de profiter de la piscine et du confort du L’Ma Lodge.

Et nous sommes finalement retourné sur Marrakech par le col du Tizi, qui cette fois, s’était paré d’un manteau blanc…

Nous avons passé une semaine intense au Maroc. Le circuit que nous avons effectué était magnifique mais beaucoup de route tout de même en peu de temps. Le Maroc est un magnifique pays et les paysages rencontrés étaient magnifiques.

La passion de la photo et du voyage. Retrouvez ici nos récits de voyages et nos photos.