Archives de catégorie : Test

Nous présentons dans cette rubrique du matériel photo ou des services (tirage, stage, etc)

Test Flash Yongnuo YN560 IV

Je viens de recevoir un nouveau flash Yongnuo YN560 IV pour compléter ma panoplie. Ce flash bon marché sera utilisé en complément de mon flash Metz pour des shootings « strobistes ».  Commandé sur internet pour une soixantaine d’euros, il est arrivé en 48H.

Le contenu :

L’emballage est impeccable et le contenu semble au rendez-vous. En plus du flash, un support pour maintenir le flash lorsqu’il n’est pas sur le sabot de l’appareil.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce flash peut être directement coupler avec les déclencheurs RF que j’utilise déjà. Je pourrai ainsi commander les deux flashs et réaliser des éclairages plus complexes. 

Pour cela, il faudra utiliser le bon mode de fonctionnement.

Les modes de fonctionnement du Yongnuo YN560 IV:

Le Yongnuo possède 4 modes de fonctionnement :

Le mode TX ou maitre : dans ce cas, le flash est utilisé comme master pour controller d’autres flahs.

Le mode esclave RX : le flash est alors commandé par un autre flash maitre et est déclenché par impulsion radio

Il y a également un mode S1/S2 pour déclencher le flash à partir d’un autre flash : l’éclair du flash maitre va déclencher celui de l’esclave

Enfin, le mode multi permet de déclencher plusieurs éclairs sur la même prise de vue.

Si vous cherchez un flash pour équiper votre reflex, attention, le Yongnuo YN560 IV n’est pas TTL. Cela signifie que ce n’est pas l’appareil qui calculera la puissance du flash. Il vous faudra tâtonner… Pas idéal comme flash principal. Pour un flash déporté par contre, c’est parfait.

Lien Utile : Notice du YN-560-IV en français

Test : Tableau Photo Alu chez Photoweb

Vous avez de jolies photos sur votre disque dur. C’est bien, mais pourquoi ne pas les imprimer sur un beau support et les accrocher dans votre salon  pour en faire profiter vos amis ? 
Il existe de nombreux supports (alu, forex, pvc, plexiglass, caisse américaine, …) et également de très nombreux laboratoires. Difficile de s’y retrouver dans cette jungle… Nous allons essayer de vous aider en proposant un petit test à l’occasion de l’achat d’un tableau photo alu pour Nöel.

Je fais confiance depuis très longtemps à Photoweb. En effet, ce laboratoire situé à Grenoble propose des produits de qualité à des prix très attractifs.

J’ai donc choisi de leur faire confiance une nouvelle fois pour la réalisation de ce tableau Alu.  J’ai choisi l’alu, car Je trouve ce support plus moderne que les caisse américaines. En format 60x40cm j’espère donc que le résultat sera au rendez-vous et que la photo sera bien mise en valeur.

Avant-vente :

Au moment de commander ce tirage, l’outil de mise en page sur le site me laissait penser que le rendu final serait flou. J’ai donc préféré m’assurer que cela provenait de l’outil d’aperçu et que le tableau lui ne serait pas flou. J’ai donc posé la question aux équipes de Photoweb. Et après 3 jours d’attente environ, une réponse m’a bien confirmé que le tableau serait net et que le flou venait en fait de l’outil de visionnage.

Il me parait  important de pouvoir obtenir des réponses avant de commander un produit. Cette fois comme les fois précédentes, Photoweb a pu répondre à mes questions et j’ai pu me lancer dans la commande du produit.. 

Fabrication :

Concernant la fabrication, voici le détail donné par le laboratoire : 

  • Plaque de polyéthylène collée entre 2 plaques d’alu DIBOND®
  • Film adhésif double face
  • Poster imprimé sur papier argentique Fujifilm
  • Pelliculage de protection

J’ai choisi de faire un tableau d’une photo prise à Matera en Italie. Il s’agit d’une photo d’une vieille porte. 

Les défauts et les marques du temps devraient bien ressortir avec un tirage  en grande dimension.

Facilité de commande :

En quelques clics, la photo est « uploadée » sur le site. J’ai choisi pour ma part une finition brillante mais le mat est aussi possible.

L’option « Color Perfect » permet  d’optimiser le rendu. Evidemment, ceux qui souhaitent maîtriser un peu plus leur chaîne graphique pourront aussi utiliser les profils ICC fournis par Photoweb.

Tarif avantageux :

Côté tarif, il faut compter 45.95€ pour un tableau en 40x60cm. C’est un tarif très intéressant par rapport à d’autres laboratoires qui sont plutôt autour de 65€.

Emballage et livraison :

L'emballage
L’emballage

 

 

 

 

 

En quelque jours je récupère le tableau au point relais.
L’emballage est conforme à la description :
il est emballé dans un papier mousse, puis glissé dans une boite en carton épais.

Des protection d’angle en plastique protègent aussi les angles qui sont fragiles. Malgré toutes ces protections, le tableau est arrivé avec un angle endommagé. Dommage car le résultat était superbe !

Angle endommagé
Angle endommagé

 

 

 

 

Service après vente :

Photoweb propose une garantie satisfait ou remboursé. J’ai donc demandé un nouvel envoi puisque celui ci ne me convenait pas. Un formulaire en ligne permet d’envoyer la photo du défaut et de faire la demande. J’ai aussi contacté le service après vente par téléphone. Réponse immédiate et réactive. Un nouvel envoi est programmé.

Après quelques jours, le nouveau tableau est livré au point relais. Cette fois par d’angle endommagé. Le tableau est conforme à mes attentes.

Aperçu de tableau

 

 

 

Zoom

Fixation :

Photoweb a choisi un système de fixation assez simpliste. Il faut en effet coller des attaches métalliques au dos du cadre ainsi que deux carrés de mousse pour éviter le frottement du bas du tableau sur le mur. Il faut ensuite attendre au moins 48h que les fixations soient bien solidement collées.

Le tableau avec les fixations collées
Fixation metallique

 

 

 

 

 

 

J’ai utilisé une ficelle de jardinage pour supporter le tableau. Bien mal m’en a pris…

En effet, après 3 jours seulement, la ficelle a été sectionnée par l’attache métallique et le tableau est tombé par terre. Evidemment le choc a été fatal à l’oeuvre et le voilà bon à mettre à la poubelle. Cinquante Euros de perdu et une grosse désillusion !

Bref, fixation du tableau assez délicate et pas au niveau. Je ne sais donc pas trop quoi en penser. Je ne referai, je pense,  pas l’expérience d’un tel tirage chez Photoweb. C’est vraiment dommage car j’aimais le fait d’avoir un joli tirage de cette photo et le rendu me plaisait énormément.

Conclusion :

LES +  : 
La qualité du tirage
Le prix
Le délai et la facilité de commande
Le SAV et une « formule Satisfait ou remboursé » qui fonctionne
 

LES – : 
L’emballage qui pourrait être amélioré (cadre en bois par exemple)
Le système de fixation assez simpliste



Au final, je ne sais pas trop si je recommanderais ces tirages chez Photoweb. J’ai apprécié la qualité du tirage. Certes, on peut surement trouver mieux, mais le rapport qualité / prix pour ce tableau Alu est vraiment au rendez-vous.  J’apprécie aussi le sérieux et la disponibilité des équipes de Photoweb tout au long du processus de commande. Par contre, le système de fixation ne m’a pas convaincu et c’est quand même un élément  important quand on parle de tableau.

Test de la Selphy CP1200

Introduction : 

Il y a quelques semaines, je vous avouais privilégier les tirages chez Photoweb plutôt que d’investir dans une imprimante  pour faire des tirages « maison ». Les contraintes de place étaient l’une des principales raisons de ce choix. Et bien, je prends aujourd’hui l’option inverse puisque je viens d’acheter une imprimante photo compacte Canon Selphy CP1200. En effet, l’idée est de pouvoir faire rapidement des tirages de qualité de mes photos. Ainsi, pas besoin d’attendre des jours pour matérialiser une photo. On retrouve l’instantanéité du polaroid en quelque sorte.

Je vous propose donc un petit test de cette imprimante Selphy CP1200.

 

Prise en mains : 

Pour commencer, la Selphy CP1200 existe en noir ou en blanc. L’imprimante est compacte et plus jolie d’un point de vu design. 

Elle est vendue avec l’adaptateur secteur. Pour l’utiliser en nomade, il faudra également ajouter une batterie optionnelle. Concernant les consommables enfin, il existe des kits incluant le ruban et le papier photo. Le prix de revient par photo est ainsi de 30 centimes environ. C’est évidemment plus cher que les labos mais la différence n’est pas insolente. L’instantanéité a un prix !

Mise en place du papier dans la cassette, mise en place du ruban d’impression, branchement secteur, connection du wifi. Tout est facilement installé et en quelques minutes me voilà prêt à « imprimer » ma première photo.

Premier tirage :

Il faut 4 passages pour que la photo soit finalisée (en un peu plus d’une minute). Je suis agréablement surpris par la qualité du tirage obtenu. Les couleurs sont belles et assez fidèles. On a  là une vraie photo. Rien à voir avec mes impressions habituelles sur ma jet d’encres de bureau…

Conclusion : 

Pour conclure, je dirai que je ne regrette pas cet achat. Cette petite Selphy est parfaite pour imprimer quelques photos à la maison. Je ne peux que vous encourager à vous aussi donner vie à vos images…

Les avantages :

  • Tirage rapide et de qualité
  • Imprimante compacte et facilement transportable
  • Facilité d’utilisation

Les inconvénients :

  • Format limité au 10×15
  • Coût assez élevé des tirages

 

Retour d’expérience sur tirages Fine Art

La photographie numérique a permis de faire des photographies très rapidement et d’avoir un résultat de manière immédiate. Néanmoins, elle a un coté pervers puisque la majorité des gens entasse des fichiers (je parle bien de fichier et pas de photographie) sur leur disque dur.
Peut on parler dans ce cas réellement de photographie ?
Ne perd on pas ce qui faisait l’essence même de la photographie ? Le plaisir du contact physique sur le papier…
Il y a quelques années, j’ai acheté les fichiers des photos de mon mariage. Or six ans après, je m’aperçois que ces photos, magnifiques, sont restées au stade du fichier….
J’ai donc décidé de faire imprimer des tirages FineArt de 5 de ces photos. Ce sera un beau cadeau pour ma femme et un jour un héritage pour ma fille…

La première étape consiste à trouver un laboratoire :
Je connaissais Whitewall, Artdeqo et Impression-panoramique qui ont bonne réputation sur la toile.
J’ai vu Vision-360 en Savoie également.
J’ai découvert finalement un labo photo pas loin de chez moi. C’est pratique pour récupérer les tirages et éviter des frais de port.
Je privilégie aussi le contact direct et les circuits courts…
Le laboratoire en question s’appelle l’Atelier du tirage et il est situé à Nangy (74).

Lien : http://atelier-du-tirage.com/

Je vais vous faire part de mon expérience dans le tirage de photographies, et en profiter pour tester ce laboratoire.

De prime abord le site web a l’air assez sommaire par rapport à des laboratoires type Whitewall.
On sent l’artisanat (transfert via FTP, miniatures sur demande, etc) La présentation et les possibilités semblent assez restreintes mais pour moi c’est plutôt un plus.
On voit que le choix des papiers est large par contre.
On a bien affaire à un pro de l’impression et pas à une entreprise commerciale.
Je m’inscrits en quelques clicks.
Là encore pas de mail de confirmation, ni de lien à activer. C’est basique !
Je décide de poser une question via le mail de contact pour savoir si on peut récupérer les tirages sur place.
Dès le lendemain matin, j’ai une réponse. Cela me conforte sur le sérieux….

Le choix des photos
L’étape suivante consiste à choisir les photos à tirer.
(En fonction de la photo, on choisira ensuite le papier adapté)
J’ai donc sélectionné 5 photos parmi toutes les photos faites par le photographe.

Voici les photographies sélectionnées :

Sans titre

Le choix du format et du papier

Toutes les photos seront tirées en 20×30. C’est un format assez grand et le fait d’avoir les même dimensions permet de faciliter le rangement…

Pour le choix du papier après des recherches sur internet j’ai selectionné 3 types de papier (2 pour les photos couleur et 1 pour les photos N/B) :

Hahnemühle Photo rag 308 g/m²

Un très beau papier mat lisse, avec un léger ton chaud. il convient aussi bien pour les photos couleurs que pour les photos N&B. Sa base coton lui confère une bonne main. Il convient très bien pour l’archivage des photos gràce à sa réserve alcaline.

Hahnemühle Photo Rag Bright White 310 g/m²

C’est la même base que le photo rag, mais avec un ton plus blanc, les sujets très contrastés ressortent très bien. Un très beau papier mat lisse. il convient aussi bien pour les photos couleurs que pour les photos N&B. Sa base coton lui confère une bonne main. Il convient rrès bien pour l’archivage des photos gràce à sa réserve alcaline.

Hahnemühle Fineart Baryta 325 g/m²

FineArt Baryta est un papier qui repousse encore plus loin les standards en termes d’intensité de couleurs, de valeurs tonales et de définition et emporte l’adhésion en particulier pour les impressions en noir & blanc avec un indice de densité extrêmement élevé et les plus délicates nuances de gris. L’emploi de sulfate de baryum dans l’enduction procure un brillant réfléchissant caractéristique qui fait de ce papier une véritable alternative au papier baryté traditionnellement utilisé pour les tirages argentiques.

Préparation des fichiers

Pour ces premiers tirages j’ai envoyé les fichiers tels quels. Ils ont été déjà travaillés par un photographe professionnel. Je ne pense pas qu’il  était nécessaire de retoucher les photos.

Dans un prochain article je m’attacherais à détailler plus en détail le processus de préparation d’une photo (calibration, etc).

Commande des tirages

Une fois les fichiers uploadés, on choisi en quelques clics le format , le type de papier et la finition choisie. C’est parti pour ma première commande… 50€ c’est un budget. J’espère donc que je ne serait pas déçu…

Résultat et verdict

Une dizaine de jours et je reçois un mail m’avertissant que ma commande est prête. Plus que quelques minutes et je verrais le résultat. Je suis assez surpris en allant récupérer les photos. En guise de laboratoire, un garage avec deux grosses imprimantes Epson.

_MG_1462 (Copier)

_MG_1460 (Copier)

Concernant les photos, le résultat est lui aussi surprenant. On n’est pas sur un papier photo habituel. On est plus là sur une « oeuvre d’art ». Le papier avec sa texture donne vie à la photo qui se matérialise enfin. Au final je ne regrette pas d’avoir fait ces tirages même si évidemment le prix fait que je ne  ferai que rarement des tirages « fine art ».  On revient là à un autre aspect de la photo argentique qui par son prix limitait les tirages et obligeait à une forme d’excellence.