Archives par mot-clé : Maroc

48H à Marrakech

Deux jours pour visiter Marrakech c’est très peu . Néanmoins, cela permet de découvrir quand même la ville et après deux jours, nous étions contents de partir pour découvrir les magnifiques paysages du Maroc.  Il faut bien avouer que parcourir la médina n’a rien de reposant. Beaucoup de bruits, de sollicitations, de négociations, et une attention de tous les instants pour éviter les scooters, vélos, charrettes et autres V.N.I. (véhicules non identifiés)…

La place Jemaa El Fna

Probablement la plus grande deception de notre voyage. Le soir la place semble être plus sympa mais en journée, c’est un peu la cour des miracles. Entre les dresseurs de serpents, les singes à l’agonie qui font peine à voir, les hommes en habits traditionnels à la recherche de photographes et de quelques dirhams, les tatoueuses de henné parfois limite agressives, les rabatteurs en tous genre, les mendiants…. Tout ce petit monde alpaguant à tout va les touristes pour quelques euros. Le tout sur une place sans trop de charme, entourée de boutiques absolument sans intérêt. Les jus de fruits frais pour 4 dirhams (40 centimes d’€) ont été pour nous la chose la plus intéressante sur la place ! 

Les souks

Heureusement, les souks qui bordent la place (et plus loin) sont plus intéressants. Certes beaucoup de boutiques présentent assez peu d’intérêt et des produits plutôt fabriqués en Chine qu’au Maroc, mais on trouve quand même aussi pas mal d’échoppe à visiter. Sacs, lampes et déco, tapis, épices, … Chacun trouvera  babouche à son pied !

 

 

 

Le Palais Bahia

Après une journée à parcourir les souks, nous optons pour une visite du palais Bahia, un des joyaux de Marrakech. Ce magnifique palais à l’architecture arabo andalouse possède également de très jolis jardins, aux senteurs d’oranger, de mimosa, …

 

La villa Majorelle

Le site le plus visité de Maroc ! Pas étonnant donc qu’on ait dû faire la queue pour entrer. Pourtant, petite astuce : en prenant le pass aux caisses du musée Yves St Laurent, vous ferez moins de queue et pourrez directement entrer ensuite dans la villa Majorelle sans repasser par les caisses. A ce sujet, le pass donne aussi le droit de visiter le musée berbère. Et bien ne ratez pas ce petit musée vraiment très beau. On vous le recommande. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre visite de la ville rouge a été intense et fatiguante. La medina demande une attention de tous les instants. A l’extérieur de l’enceinte, les grands boulevards sont très bruyants et pollués par une circulation importante.

 

 

Circuit dans le désert marocain (2/3)

Etape N »2 : Aït Ben Haddou – Tazenakht – Foum Zguid – Iriki – Dunes de  Chigaga   (270 km dont 120 de piste)

C’est en 4×4 cette fois que nous partons de Ait Ben Haddou. Notre chauffeur, Mouha va nous faire découvrir le désert. Nous découvrons pour le moment de magnifiques paysages, parfois presque lunaires.

_MG_6384 (Copier)

Tazenakht, le haut lieu du tapis berbère

Notre première halte nous amménera à Tazenakht. Ce village est un haut lieu de la fabrication des tapis berbères. Notre guide nous amène d’ailleurs dans une charmante maison ou une femme assez agée nous montre comment elle tisse un tapis. Il s’agit d’une coopérative et ici sont vendus les tapis fabriqués par environ 500 femmes de la région. Chaque tapis est étiqueté de sorte que la femme qui a tissé le tapis touche le fruit de la vente de son tapis. Evidemment, nous ne pouvons repartir sans acheter un tapis. Nous vidons nos derniers dirham pour un joli tapis en laine de mouton. Pour la petite histoire, pas question de négocier ici. Le prix c’est le prix…

Tapis de Tazenakht
Tapis de Tazenakht

Foum Zguid : la porte du désert

Le temps de retirer de l’espèce et nous revoilà en route pour Foum Zguid. C’est dans ce village du bout du monde, dernière porte avant la piste et le désert que nous allons manger. C’est d’ailleurs amusant de voir tous les 4×4 stationnés dans le centre. Un flot de touristes, qui comme nous, se ravitaillent avant le départ… Très vite nous quittons la route pour emprunter une piste de cailloux.

_MG_6404 (Copier)

On passe une barrière tenue par l’armée et c’est 30 km de cailloux qui nous attendent. Heureusement le Land Rover de Mouha est confortable car on est secoué… Au milieu des cailloux, Mouha nous montre un superbe Iguane jaune. C’est pour le moment la seule recontre que nous ayons fait, mis à part quelques 4×4.

Iguane
Iguane

 

 

 

 

 

 

 

 

Le lac Iriki et ses mirages

Nous arrivons ensuite au lac Iriki. Une grande étendue plate à perte de vue,  occupée autrefois par un lac.

Lac Iriki
Lac Iriki

Avec la chaleur, quelques mirages semblent se former au loin. Nous roulons encore une trentaine de kilomètres sur le lac avant de vraiment commencer les dunes.

Maroc (1) (Copier)

On sent l’expertise du chauffeur pour emprunter les bonnes trajectoires et ne pas s’enliser dans le sable. Les premiers dromadaires apparaissent. Ici et là quelques campements.

Maroc (3) (Copier)

Campement dans les dunes

Après encore une heure de route, nous voilà arrivé à notre campement, à deux pas de belles dunes de sable. Un marocain en habit touareg nous accueille pieds nus. Nous prenons possession de notre « tente » et laissons Mouha aller se reposer après cette grosse journée. 

Maroc (6) (Copier)

De notre côté nous sommes bien décidés à aller assister au coucher de soleil depuis les dunes.

Maroc (8) (Copier)

Par contre on avait pas prévu le vent. En avril c’est très fréquent et malheureusement on ne va pas y échapper. On ne renonce pas malgré les conditions mais en haut de la dune c’est très difficile. On tente une ou deux photos. Très vite on redescend. Cette « aventure » aura coûté la vie à notre objectif 18-55mm !

De retour au campement, on retrouve notre tente. On se rafraichit à la douche (un luxe dans le désert) avant d’aller manger. Couscous et tajine ! Décidément les marocains savent recevoir. En dessert, les oranges à la cannelle, et une tasse de thé à la menthe pour terminer ce délicieux repas . 

Après une soirée musicale nous regagnons notre tente pour une nuit bien méritée. Mais là encore, le vent s’en mèle et nous nous endormons seulement à 2H du matin quand il dègne se calmer…

Cette découverte du désert marocain restera un grand moment même si tout n’a pas été parfait. On repart des images plein la tête.

La Caravane
La Caravane

Vous voulez également passer une nuit dans le désert ? Réservez au Star Camp Lodge. Vous ne le regretterez pas.

 

Circuit dans le désert marocain (1/3)

Marrakech est souvent présentée comme la porte d’entrée vers le désert marocain. C’est en réalité très exagéré car plusieurs centaines de kilomètres séparent la ville des dunes. Ne comptez donc pas faire une excursion en deux jours depuis la place pour découvrir le désert. Vous feriez beaucoup trop de voiture. Nous avons eu la chance de nous rendre jusqu’au erg de Chégaga, près de Mhamid. C’est l’agence Nomad Attitude qui nous a concocté ce très beau parcours.
Retour sur 3 jours intenses qui resteront dans notre mémoire.

Circuit Maroc

Etape N°1 : Marrakech – Telouet – Aït Ben Haddou  (160 km)

Le taxi nous a récupéré au riad de bonne heure. Nous avons quitté la ville en direction des montagnes. La route est d’abord très plate puis nous commençons l’ascension en direction du col de Tizi N Tichka. Le col culmine à près de 2200m d’altitude.

Route de Telouet

Nous redescendons ensuite et prenons une petite route sur la gauche. Cette « route » caillouteuse de Telouet, va nous emmener vers un village classé au patrimoine de l’Unesco : Ait Ben Addou.

Ce « ksar », typique des constructions pré-sahariennes est sur la route des anciennes caravanes. C’est là qu’a été tournée le film Laurence d’Arabie notamment. Notre très jolie chambre d’hôtes à quelques mètres du village fortifié porte d’ailleurs le nom de caravane, hommage à ce passé pas si lointain. 

Maison d’hotes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On peut emprunter un pont pour accéder au Ksar. Une fois tout en haut, on a une jolie vue sur les lentours. 

Liens utiles :

Page du ksar sur le site de l’Unesco
La maison d’hôtes « caravane »

 

Un Riad, sinon rien ! (visite du riad El Wiam)

 
 Patio
 
 

En effet, Marrakech n’est elle pas la ville des riads ?

Vous en trouverez des centaines, à tous les prix. Pas facile de choisir dans lequel poser ses valises….

Pourquoi pas le riad El Wiam ?

Fontaine du riad El Wiam

La Situation :

Les riads sont normalement situés dans les medinas. Le Riad El Wiam ne déroge pas à la règle et est situé dans le centre de Marrakech, à quelques pas du musée Boucharouite, et proche de la plupart des sites à visiter (Medersa Ben Youssef, Koutoubia et à 10 minutes de la place Jemaa El Fna).

Architecture du riad El Wiam :

Les riads sont généralement refermés vers l’intérieur et isolé de l’extérieur par de haut murs. Ils s’organisent autour d’un patio comme base d’une structure architecturale en forme de puits étagé en balcons tournés sur l’intérieur. Le patio est frais et climatisé. Il est généralement planté d’arbre et souvent d’un bassin ou d’une fontaine.

Le riad El Wiam adopte lui aussi cette architecture typique et arbore une belle fontaine au coeur du patio central

 

Le patio du riad El Wiam

Accueil : 

Le personnel du riad est également tout à fait charmant. Discrets, souriants et à l’écoute des clients, l’équipe du riad El Wiam est vraiment sympathique et se met en quatre pour vous faire passer une bon séjour à Marrakech.

Confort :

Le riad possède un salon avec de confortables canapés au coeur du patio ainsi qu’une terrasse où vous pourrez profiter du soleil et vous reposer sur l’un des coins aménagés pour cela. Les chambres sont bien équipées et toutes décorées avec gout.

Porte marocaine

Cuisine :

Tajine poulet citron et olives, couscous, tangia (plat traditionnel de la cuisine marocaine originaire de la ville de Marrakech), … Vous dégusterez de bons petits plats….

Services :

Navette

Le riad El Wiam propose enfin des services bien utiles. Pour commencer, vous pouvez être accueilli à l’aéroport. Pas besoin de prendre un taxi. Les premiers pas dans une ville sont parfois synonymes de stress. Avec ce service, plus de soucis. Votre séjour à Marrakech commencera dans les meilleures conditions ! Evidemment pour nous, le retard important de l’avion a mis cette organisation un peu à l’eau et on a dû appeler le riad pour que le chauffeur vienne nous chercher.

Spa

Le riad dispose aussi d’un espace Spa. Vous pourrez ainsi vous détendre au hammam ou vous faire masser par une jeune marocaine vraiment très professionnelle. Que du bonheur et on ne peut que vous conseiller cela, d’autant que les prix sont tout à fait corrects !

Excursions

Enfin, vous pourrez aussi découvrir Essaouira ou la vallée de l’Ourika en profitant des excursions organisées depuis le riad.

Vous êtes convaincu   ?

Réservez votre chambre en cliquant ici : Riad El Wiam