Les couleurs de Burano

A quelques minutes en bateau de Venise, Burano mérite l’excursion. Ce petit village de pécheurs est une petite merveille pour les photographes… En effet, les habitants, pour la plupart pécheurs, peignèrent leur maison d’une couleur pour pouvoir la reconnaitre dans la brume. Le village est ainsi devenu une magnifique palette de couleurs où chaque maison est reconnaissable par sa teinte. Autrefois connu pour sa dentelle, Burano est aujourd’hui une destination touristique incontournable de la lagune de Venise. Ce fut l’un de nos coups de cœurs.

 

 

Le lac de Constance en 5 étapes

Pas facile de mettre en valeur une région quand vous avez découvert les lieux sous la pluie. C’est pourtant ce que nous allons tenté de faire en présentant cette série consacrée au lac de Constance.

Le « Bodensee » est un carrefour de l’Europe, puisque ses rives appartiennent à 3 pays : la Suisse, l’Allemagne et l’Autriche.

La ville de Constance est un peu la plaque tournante du lac. C’est une ville avec un centre assez joli. Les bords du lac sont agréables, quoiqu’un peu trop « industrialisés ». La statue « Imperia » sur le port rappelle que la ville abrita le concile de Constance entre 1414 et 1418.

Constance

 

A l’autre bout du lac (coté Bavière), Lindau est une ville qui mérite aussi la visite. Son centre historique est situé sur une ile. Il fait bon s’y promener, sur la promenade en bord de lac, ou dans ses rues pavées.

Lindau

Le lac compte en effet plusieurs iles. La plus grande est Reichenau. C’est une ile assez préservée. C’est un peu un grand potager puisque de nombreux maraichers cultivent salades et autres légumes dans les serres qui parsèment l’ile. Reichenau est aussi classée au patrimoine mondial pour ses églises du IXème au XIème siècle.

Reichenau

L’autre ile célèbre du lac de Constance est beaucoup plus petite. Mais Mainau est surement la plus visitée avec ses 2 milions de visiteurs par an. Il faut dire que ce grand parc est un petit paradis pour les amateurs de fleurs. Tulipes, roses, orchidées,…

Mainau

On en prend plein la vue. Ne pas oublier non plus la serre aux papillons. L’entrée n’est pas donnée mais Mainau vaut largement le prix. Une étape incontournable.

Tout comme Meersburg d’ailleurs. Ce petit village médiéval en bord de lac avec son château et ses belles maisons typiques est l’autre attraction à ne pas râter.

De Constance, le mieux est de prendre l’un des nombreux bâteaux qui désservent le village.

Meersburg

Voilà, c’est la fin de notre voyage sur les bords du lac de Constance. Pourquoi ne pas sortir des sentiers battus et visiter cette belle région ?

 

 

Yvoire : la perle du Léman

A quelques kilomètres de Thonon les bains, le village d’Yvoire est l’un des plus beaux villages de France. Au bord du Léman, ce village médiéval jouit d’une situation exceptionnelle. Ses rues pavées, ses maisons typiques, …

Il fait bon flaner ici, et contempler les bateaux qui viennent et repartent  vers la Suisse. Vous pourrez aussi découvrir le Jardin des 5 sens, l’une des curiosités du village, avec biensûr le château.

Dans les nombreux restaurants d’Yvoire, vous dégusterez la spécialité du coin : les filets de perches.

Si vous êtes dans la région,  ne ratez pas Yvoire…

– Village fleuri –Fleurs d'Yvoire

– Le chateau d’Yvoire –Chateau d'Yvoire

Choisir l’ APN idéal pour partir en voyage

Au moment de faire ses valises se pose le choix critique de l’appareil photo. Il existe 3 grandes familles : les compacts, les bridges et les reflex.

Définir ses besoins

Pour choisir il vous faut d’abord definir vos besoins. Si vous partez pour 3 semaines de vélo, je vous conseillerais plutot un compact ou un bridge. Le reflex et ses objectifs risque de remplir très vite vos saccoches…

Si vous aimez la photographie et que vous n’avez pas trop de contraintes, le reflex peut valoir le coup. Attention tout de même à avoir un bon budget. Car acheter un reflex, c’est très différent d’acheter un compact. Il faudra investir dans plusieurs objectifs, souvent aussi couteux que l’appareil. Je dis plusieurs car acheter un reflex et un seul objectif genre 10.200mm ne rime pas à grand chose. Il vaut mieux dans ce cas regarder du coté des bridges.

Utiliser un reflex c’est plus un « art de photographier ».  Choisir le bon objectif, les bon réglages, etc

Tout le monde n’a pas envie de s’embéter avec toutes ces manipulations…

Ayez le bon reflex !

Vous voulez franchir le pas. Très bien. Alors quel appareil reflex acheter ? Il y a 4 grands constructeurs : Canon, Nikon, Pentax et Sony. Chacun prechant pour sa paroisse je ne rentrerais pas dans la discussion polémique de dire quel est le meilleur. Je pense que quelque soit le choix qu’on fait, on pourra trouver son bonheur. Il faut juste être conscient qu’une fois qu’on s’est décidé, c’est pour la vie…Personnellement j’ai choisi Canon.

Restez modestes !

Il faut ensuite trouver le bon modèle. Je serais tenté de vous conseiller le haut de la gamme débutant ( type 700D chez Canon). Pourquoi cela ? Pour plusieurs raisons : d’abord parce que le boitier est moins important que les objectifs pour faire de belles photos. Il vaut mieux consacrer plutot son budget dans le choix de meilleurs objectifs et de choisir un boitier plus « bas de gamme ». En plus les APN débutant sont souvent plus légers donc plus adaptés au voyage. Nous utilisons notre 450D depuis 5 ans et nous sommes très contents avec. Il y a eu de nombreuses versions depuis avec des résolutions beaucoup plus grandes mais ceci est surtout marketing. 14 millions de pixels. Cela fait déjà pas mal non ? Un reflex n’est pas un smartphone !

A vous de jouer !

Et dites vous bien que c’est le photographe qui fait la photo. Pas le boitier. Alors compact, bridge ou reflex, Canon, Nikon ou Pentax… Prenez plaisir à immortaliser vos voyages. C’est à cela qu’on sait si on a fait le bon choix.

Premiers jours à la Réunion

C’est avec presque 6 heures de retard que nous sommes finalement arrivés à Saint Denis. Il est déjà 13H ici, et nous nous pressons pour profiter un peu de notre première journée dans l’hémisphère sud.
Les bagages sont là (ouf, Madeleine respire…).
Nous récupérons la voiture de location (206 blanche), non sans l’avoir scrutée sous toutes les coutures, et nous prenons enfin la route.
Le temps est couvert, mais il ne pleut pas, heureusement.
Après quelques kilomètres nous quittons la route et nous enfoncons à travers les champs de cannes à sucre.
Quelques centaines de mètres plus loin, la cascade Niagara se dévoile à nous.
Rien à voir avec sa grande soeur nord-américaine.
La cascade de Sainte Suzanne est plus modeste, mais elle n’en demeure pas moins magnifique.
Elle tombe bruyamment dans un bassin aux eaux tranquilles.
Un peu plus loin, des nids aux formes étonnantes accueillent de petits oiseaux à la couleur jaune vive.

Cascade
Ceux ci virevoltent d’arbres en arbres, offrant un spectacle surprenant.
Nous restons de longues minutes à les contempler et à essayer de les photographier.
Mais malheureusement le temps n’est pas en notre faveur, et nous repartons en direction de Hell-Bourg, ou se trouve notre premier hôtel.
Un petit crochet par Saint André, histoire de voir à quoi ressemble un temple Tamoul.

Nous arrivons finalement à Hell-Bourg alors que la nuit est déjà tombée.
La pluie est également là pour nous accueillir.
Nous prenons possession de notre chambre, pour cette première nuit réunionaise, au coeur du cirque de Salazie.
Inutile de vous préciser que nous ne nous faisons pas prier pour nous endormir.

Pour notre première matinée, le soleil a pris la place des averses de la veille.
Nous quittons donc le Relais des Cimes, et partons visiter ce village créole qu’est Hell-Bourg.
Un charmant petit village d’ailleurs avec ses maisons typiques

C’est l’une d’entre elle, la maison Folio, que nous visitons.
Le jardin regorge de plantes que nos guides nous font découvrir, ainsi que l’intérieur de la maison qui a gardé son charme d’antan.
Elle a plus de 150 ans cette maison !

Nous prenons le temps de visiter aussi le cimetière ou une partie du célèbre bandit est enterré.
Le cimetière est le plus fleuri que nous ayons pu voir, et la vue sur le Piton des Neige est magnifique.

Cimetière Hell-Bourg

Nous quittons ensuite Hell-Bourg pour Salazie, et sa fameuse cascade du Voile de la mariée.
Puis,direction la forêt de Belouve.
Malheureusement le temps est exécrable et nous ne pouvons effectuer la balade jusqu’au trou de Fer.
Heureusement une éclaircie nous permet quand même de visiter cette forêt vraiment extra ordinaire. La végétation luxuriante, les odeurs, c’est vraiment un endroit extra ordinaire.
Nous reprenons la route forestière, et c’est dans un brouillard épais que nous gagnons finalement Bourg Murat et l’Hotel l’Ecrin.

Pour ce troisième jour, nous partons de bonne heure car la journée sera longue. La partie Sud de l’Ile est au programme.
Nous quittons donc la montagne pour descendre sur la côte, et commencons par visiter la belle église de Sainte Anne.

Sainte Anne

Puis direction Piton Sainte Rose pour appréhender un peu plus la présence du volcan.

Nous restons un moment à contempler la petite chappelle qui a miraculeusement échappée à une coulée de lave.
En effet, la lave s’est arretée aux porte de cette église baptisée depuis Notre Dame des Laves.
Nous continuons ensuite par cette magnifique route cotière. On peut apprécier la végétation très colorée de cette partie de l’Ile. Nous quittons la route pour nous rendre dans un autre endroit magique : l’anse des cascade.

C’est un endroit un peu encaissé, au bord de l’océan, et entourée par des falaises d’ou jaillissent un tas de cascades. L’endroit est vraiment superbe.

Nous continuons notre périple, et passons devant les différentes coulées de lave qui s’étirent jusqu’à l’océan.

Plus haut, nous distinguons à peine le Piton de la Fournaise, caché par un épais brouillard.
Au milieu de cette lave, nous avons l’impression d’être dans un cendrier géant. Mais le contraste entre le noir de la lave et le bleu de l’océan est magnifique.

Nous mangeons un peu plus loin, près d’une cabane au bord de la route, ou un Réunionais prépare de bonnes brochette de poulet laqué accompagné d’une salade composée.

Simple mais bon.
Nous repartons non sans avoir bu la célèbre Dodo (la bière locale), et nous rendons au Cap Méchant.

Cap Méchant
Encore un site remarquabe. Les vagues de l’océan indien viennent se fracasser sur d’énormes rocher noir volcaniques dans des claquements et d’immenses gerbes d’eau.
Nous devons quitter le cap Méchant lorsqu’une « sorcière » local commence à nous harceler. Un mauvais sort est si vite arrivé !!!

Nous filons vers la belle plage de Grand-Baie, ou l’océan d’un bleu turquoise tranche avec les pierres noires de la plage. Pas question de se baigner ici (vagues, courants dangereux et requins) mais l’endroit est magique.

Grande baie

Nous nous rendons ensuite à Langevin pour y voir une cascade vraiment somptueuse, avant d’aller enfin à Saint Pierre pour une visite éclaire du marché couvert et remontons vers Bourg Murat après cette très belle journée.

Langevin

Demain, nous iront sur le volcan…

Sur les traces de Napoléon

Cinquième volet de nos escapades italiennes, l’Ile d’Elbe a été notre destination du printemps 2011. Cette ile, la quatrième plus importante d’Italie est connue mondialement de part l’Histoire. Néanmoins ce n’est pas une destination très prisée des français.

Cette petite Corse a pourtant quelques atouts à faire valoir. Visite guidée de notre semaine sur l’ile d’Elbe.

C’est à Piombino que nous avons embarqué, et après une traversée d’une heure environ nous voilà à Portoferraio, la « capitale » de l’Ile. Cette ville ancienne conserve un ensemble de constructions militaires, et c’est ici que Napoléon vécu au Palazzina del Mulinu lors de son exil.

Notre hôtel était situé dans la partie est de l’Ile. Ce n’est à notre avis, pas la partie de l’ile la plus belle mais elle pourra surement combler les amateurs de randonnées et ceux qui pourront accéder aux plages de Nisporto et Nisportino par la mer.

Nous avons pour notre part préféré l’ouest et notamment, la région du Cap San Andrea, où la roche blanche parsemée de fleurs roses s’enfonce dans le bleu de la mer Méditerranée.

Montez au Mont Capanne (1019 mètres) en téléphérique,depuis Marciana,  pour profiter du panorama exceptionnel. Peut être apercevrez vous la Corse …

L’ile d’Elbe est une jolie petite ile, que lon peut visiter en quelques jours. Elle est très visitée en été, et nous vous conseillons de profiter un peu plus longuement de ses sentiers de randonnée et de de ses magnifiques plages au printemps.

Ouverture du blog

Suite au piratage du précédent site photovoyage.fr, j’ai profité de l’évènement pour faire évoluer le site.

Le nouveau site photovoyage.fr sera donc composé de 2 parties :

  • Un site classique pour présenter les galeries, les carnets de voyages
  • Un blog pour une partie plus libre et plus interactive

J’espère que ce nouveau format vous conviendra.

La passion de la photo et du voyage