Three days to visit London

Visiter Londres en 3 jours. C’est le défi qu’on s’est donné, mais ne vous y trompez pas : nous étions bien conscients que 3 jours étaient bien peu pour une ville de la taille de la capitale britannique. Nous avons donc mis nos meilleures chaussures, pris notre parapluie et c’est plein de curiosité et d’impatience que nous sommes partis à l’assaut de la ville.

Bus
Un bus de Londres

Vous êtes prêt à vous aussi relever le défis ?

 

C’est donc à Saint Pancras que nous avons débarqué. Un bon moyen d’être de suite au coeur de la ville. Nous avons ciblé les incontournables pour la première journée : Oxford street, Picadilly Circus, Trafalgar Square, Westminster Abbey, le palais de Buckingham… L’après midi, direction Chelsea et le temple du commerce : Harrods

Du classique, rien que du classique !

Deuxième jour avec les bords de la Tamise, les Houses of Parliamant et la célèbre Big Ben pour commencer, puis un peu plus loin, le London Eye. Pas le temps de contempler la ville de là haut. On continue à longer la Tamise. Le Tate modern ne nous a pas vraiment emballé. Non décidément l’art moderne n’est pas mon truc.

London Tower
Une vue du London tower

Plus loin, un petit tour du coté du Shakespeare Globe, une visite du marché couvert de Borrough market avant de pousser jusqu’au Tower bridge et au fameux Tower of London. Nous ne verrons pas les joyaux de la courrone…

Après cette bonne marche, retour en bus par la City. Un petit arrêt du côté de China Town, et c’est à Covent Garden que notre journée s’achève. Nous n’avons pas volé notre Fish & Chips au Pub du quartier…

Etes vous prêt pour la 3ème journée ?

Une journée très hétéroclite !
Matinée culturelle au British Museum d’abord, au milieu des momies, des statues, de la Grèce antique aux civilisation orientales en passant par l’Egypte avec une collection exceptionnelle.
Vous découvrirez, entre autre, la fameuse pierre de Rosette de Champollion.

British Museum
L’entrée du British museum

Une visite assez fatigante vu le nombre de visiteurs et les bousculades dans certaines galeries. La culture est à ce prix…

L’après midi, ambiance totalement différente à Camden, le quartier punk de Londres. C’est une bonne surprise. Le quartier est assez sympa et totalement dépaysant. On mange dans un des nombreux stands installés. Il y a des cuisines du monde entier. Pour moi ce sera cuisine espagnole.

On s’enfonce ensuite dans le coeur de ce quartier atypique, industriel, avec ces nombreuses brocantes, ces marchands de cartes, de t-shirts, etc. Les statues du British Museum semblent bien loin de celles du Cyberdog, ce temple de la nuit où des enceintes diffusent de la musique electro à tut tête et où des danseuses se trémoussent sur des podiums aux quatre coins du magasin. C’est cette diversité qui fait de Londres une ville si particulière.

Retour dans le Londres plus classique ensuite avec une promenade bucolique dans les jardins de Regent Park.

Bravo. Vous avez terminé ce premier séjour à Londres en mode découverte express. On espère que le programme vous aura plus et que comme nous vous aurez envie de visiter la ville plus en profondeur.

 

Découvrez Londres en photos avec le livre de Richard Bryant: 

Londres de Richard Bryant est une magnifique lettre d’amour à une ville dont l’histoire est inégalée et l’âme aussi tangible qu’inimitable. En épousant le cours du fleuve, le livre traverse Londres de l’Ouest bucolique à l’Est postmoderne, des splendides mai-sons et jardins de Notting Hill jusqu’aux paysages postindustriels de Battersea et de Greenwich en passant par Bedford Square, le Londres géorgien et les ruines romaines de la City. Les photographies saisissantes de Richard Bryant cap-turent toutes les facettes de la ville, de la beauté distinctive des parcs royaux à la splendeur passée de Whitehall, de la grande roue du London Eye et du palais de Westminster aux charmantes rues de Fenchurch, inchangées depuis des siècles. Héritière de ce passé glorieux, Londres regarde néanmoins vers l’avenir et ces photographies reflètent à la fois sa longue histoire et son goût du progrès, dans les traces secrètes d’édifices oubliés comme dans les détails saisissants de l’architecture contemporaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.